GUIDES MONTAGNE et BUREAUX DE GUIDES: guide de haute montagne et bureau de guides montagne

Nature
Activités, Photos, Topos
Réservation Stages
Villes et Villages
Stations de ski
Conseils Techniques
Qui sommes nous
Email-Info-Contacts
Inscription news letter

Pratique
Hébergements
Réservation Stages
Réservation en ligne   
Professionnels
Prévisions Météo
Immobilier
Inscription annonceurs
Création site internet
Conditions montagne

Infos
Nouveautées du mois
Mondial Escalade 2009
Christophe Moulin
Livres montagne
Evenements sportifs
Snowkite masters
Trip à Tonio
Mathieu Imbert
Traversée Alpes
Vidéo Canyon
Expé Darwin
TAB 2009

Document sans titre
VIA FERRATA

DEFINITION :

Littéralement " le chemin ferré ".

 

 

DESCRIPTION :

" Une via ferrata" est un itinéraire sportif tracé dans une paroi rocheuse, équipé d'échelons, de rampes et de différents éléments destinés à faciliter la progression et à optimiser la sécurité des pratiquants "

 

 

Les origines :

Situer la naissance des via ferrata dans les Dolomites (d'où le terme italien), lors de la première guerre mondiale est un raccourci simpliste de la réalité. On peut sans souci remonter au Moyen-Äge : comme en témoigne l'ascension du Mont Aiguille, en 1492, de Antoine de Ville et ses escalleurs du Roy, par ce qui est devenue une via ferrata !

Les Via Ferrata à la Française :

A la fin de l'année 1997, on comptait en France 36 itinéraires distincts, se répartissant en 26 sites. A l'heure actuelle, les via ferrata françaises sont pratiquement toutes implantées dans les Alpes. Les itinéraires hexagonaux se singularisent par une approche radicale de la verticalité et du vide : " très bien équipées, aériennes et vertigineuses ", telles sont les via ferrata à la française.

LA TECHNIQUE :

L'assurance normale s'effectue au moyen de deux longes que l'on mousquetonnera alternativement sur le câble au passage des points d'ancrage. Important : selon ceertains modèles ne pas mousquetonner simultanément les deux longes pour que l'absorbeur d'énergie dont elles sont équipées puisse fonctionner correctement.

Ne jamais se trouver à deux sur la même portion de câble et ne jamais se trouver sans liaison avec le câble. Le danger peut venir de l'action d'un autre, d'un mouvement intempestif du câble ou d'une chute de pierre. Pour les enfants et les débutants, il est sage de les encorder et de progresser alors comme en falaise en installant des relais et en tirant de petites longueurs surtout dans les passages verticaux. Attention aux embouteillages ! Evitez les heures de pointe

La progression devra se faire de manière naturelle avec un rythme régulier, le plus souvent possible à l'aplomb des pieds. La longe devra toujours être accrochée au câble.

Evitez de s'engager les jours de mauvais temps ou si l'orage est annoncé.

MATERIEL :

Le matériel individuel :

  1. Le baudrier : Cuissard de préférence et surtout bien réglé à la taille. Ne pas négliger la double fermeture de certains baudriers.
  2. Le casque : La seule protection obligatoire contre les chutes de toutes sortes.
  3. Les gants : Utile si le câble est abîmé.
  4. Les chaussures : De bonnes baskets peuvent convenir. Mais de bonnes chaussures montantes peuvent mieux tenir les chevilles pour protéger des cailloux qui roulent. En évitant les semelles plastiques, choisir des semelles en caoutchouc.
  5. Les mousquetons : Avec une ouverture large et à virole automatique.
  6. La longe avec absorbeur d'énergie, celui-ci permet à l'ensemble de résister à une chute verticale de 5 à 6 mètres ce qui correspond à l'espacement maximum entre deux ancrages, en partie verticale. A proscrire absolument : les sangles et les longes au diamètre inférieur à 9 mm.
  7. Sac à dos avec boissons et ravitaillements.
  8. Si la Via est en altitude ou en versant Nord, ne pas oublier des vêtements chauds.

Le matériel collectif .

  1. La corde : Elle n'est, en principe, pas indispensable à la progression mais elle peut être utile avec des enfants ou des personnes sans expériences.
  2. La trousse de premier secours (aspirine, de quoi " emballer " une blessure, …).

LES ENFANTS :

Les enfants sont souvent étonnamment agiles et pour peu qu'ils soient en confiance, ils sont capables de nous impressionner par leur aisance. Les adultes doivent être dignes de la confiance qu'ils placent en ceux-ci. Il ne faut pas se laisser abuser par cette illusion de facilité. L'erreur est interdite dans ce monde facile mais vertical. Certaines Via sont spécialement aménagées pour eux (échelons rapprochés et câble près de l'axe des pieds).

 

ENCADREMENT :

Confrontée à des problèmes techniques inconnus en randonnée pédestre, une personne néophyte en escalade, ignorant l'emploi du baudrier ou des longes doit absolument être encadrée pour ses premiers pas dans une Via Ferrata. Il est fortement recommandé d'engager un professionnel . FAITES CONFIANCE A TOUS LES PROFESSIONNELS PRESENTS DANS NOS PAGES.

 

LE SAVOIR VIVRE :

Une Via Ferrata est un lieu public aménagé à l'instar de la route avec un certain nombre de règles à respecter quelles que soient les capacités du pratiquant pour le bien et la sécurité de tous

Les croisements ou les dépassements sont des manoeuvres particulièrement dangereuses car elles obligent à quitter le câble.

Ne pas parcourir les itinéraires en sens contraire de la normale.

Etre patient surtout dans les passages délicats. Faire attention de ne rien laisser tomber.

 
 
 
Nouveautées | Technique | Email-Info | Mondial Escalade | Hébergements | Tout à Blocs | Stations de ski | Météo | Qui sommes nous ?
Création site web | Snowkite masters | Ice 2009 | La Trave des Alpes | Conditions en montagne | Annot | Compagnon cordée | Vidéo Canyon | Livres montagne | Expé Darwin